lyrics

aux arbres etc

près d’un arbre en barbe de juge
j’attends que les printemps paraissent
comme paraissent les promesses
la saison a vu défiler le chien
parti donner chez l’indien
mémoires de caniveau
les gouttes d’hier sont sur ta peau

une pluie fine sur le champs à nouveau nu
remonte les boues
on me recommande de rêver
je recommence à rêver
je trouve toujours sous une tuile
un nid d’abeilles un reste d’été
puis septembre aux arrêts
aux arbres, aux arbres etc

 

L’élasticité
désir fourre-tout / on y glisse ce qu’on veut / et des corps sages / sur le cul / tombent les cœurs

princesse Adjani /djihad au triangle / au rythme de deux / elle se demande /comment qu’on appelle l’amour /quand on veut biaiser / sans se blesser

juste un désir / pour des déserts étirés /étendue de sabliers / suffirait de s’allonger / et tout irait / suffirait d’oublier / jusqu’aux dunes de miel

juste un baiser / pour des geysers éthérés / et tendu de fabliers / suffirait de s’allonger / et tout tirer / suif y ferait tout plier / jusqu’aux lunes de fie

 

les vieilles pierres

j’aime plus les vieilles pierres / ça coule au cœur / ça le rend lourd / comme celui des propriétaires / fiers à bras et crève-cœur  / à qui ça sert

ça dit toujours / et au final ça rend rien

j’aime plus les cimetières / c’est plein de hurleurs / de paradis d’enfers et de tours / comme ces échafaudages de lumière / qu’on nous tient pour nouveau mystère / vieilles histoires de querelleurs / à qui ça sert

ça rameute alentour / et au final ça prend tout

j’aime plus les sorcières / ça a plus d’odeur / ça sonne sourd / comme si c’était prière / éjaculer dans la blondeur / quand les trains s’en vont au petit four / qui ça asservit

ça se dit l’amour / et au final ça rend chagrin

Laisser un commentaire