Hardcore ? Rencontre avec Razer Ruskov & Al Lias Mirsa

Il faisait froid. Je me souviens plus si c’était l’époque ou si c’était juste dehors. Peut-être juste de retourner à la mémoire. Ma voix tremblait. C’était dans la rue quand la rue ne se ressemble pas ou plus. C’était entre deux tours, sans hall, sans caves, sans bâtiments. C’était juste trois types, l’art de la conversation au milieu et quelques moutons à côté.

À l’heure des injonctions, bruits de briquets, de canettes. Bruits de conscience, bruits conscients, la langue comme territoire. Hardcore ?

 

Tous les extraits d’instru m’ont été fournis pas Razer Ruskov & Al Lias Mirsa. Merci pour leur sincérité.
Poussez vos murs et leurs oreilles, laissez penser la jeunesse, elle s’en débrouille très bien. Jours de jeûne pour jeunesses de nuit, ça suffit.

Le clip de « Début de la faim ».

Laisser un commentaire