Pourquoi ? entretiens poélitiques

pourquoi

Avec Olivier Husson (candidat PS législatives 2017 4éme circonscription de Seine et Marne), Jules (sympathisant France Insoumise), Isa (sympathisante NPA), Julie Garnier-Martinez (candidat France Insoumise législatives 2017 4éme circonscription de Seine et Marne)

Ce post Facebook représente le mandat de départ. Partant de là, j’ai cherché à échanger avec les différentes sensibilités représentées à l’élection présidentielle.
L’élection consommée, je poursuis.

J’ai essuyé des refus, des « – Non, je ne le souhaite pas ». J’ai relancé, rappelé, sollicité, rassuré, des gens discrets et d’autres moins.
Ceux qui se déversent sur les réseaux n’ont pas forcément le désir de verser. La prise de parole dépasse le commentaire. Ce n’est pas un engagement mais un dégagement. Il s’agit de laisser filer un peu, d’accepter l’errance d’une conversation. Dans un monde où maitrise et contrôle sont les nœuds du bâillon, ce n’est pas rien.
Mon travail s’organise autour de la parole et des mots. Ceux qui se sont exprimés en connaissent les enjeux. Je les remercie, l’exercice est particulier. Il faut, à minima, un peu de – bonne – volonté et pour pratiquer l’art de la conversation.
Ce qui se dit l’est et fait sens. Il y a là une poésie de l’instant, de la prise de responsabilité. Parfois de l’abandon. Pour ces raisons, je remercie et salue avec grand respect ceux qui se sont exprimés.

Le mieux, c’est de les écouter, de prendre le temps nécessaire aux constructions. Tout est là et se raconte comme il doit s’entendre.

Les sujets sont présentés par ordre chronologique. Sans distinction de rang, de classe, de caste ou de rôle. Les personnes dont le sujet est accompagné par une illustration sont celles qui, engagées publiquement, ont répandu les images que j’ai Gimpé*.

Gimp : alternative open source à Gimp.

Laisser un commentaire