journal d’un cadavre exquis

Le journal d’un cadavre exquis s’écrivait par sédimentation.Un bout de texte, de son, servaient de fichier source. Celui-ci circulait ensuite par courrier électronique. Chacun y ajoutait une couche et renvoyait le fichier ainsi modifié. Le fichier qui circulait n’était pas en multi-pistes. Il s’agissait d’un simple fichier audio, les possibilités de modification et d’intervention sur le fichier étaient ainsi contraintes pour favoriser les principes du cadavre exquis.
Les participants au journal d’un cadavre exquis ont été :
Vincent Barthe | Ben

Laisser un commentaire